Société Française d'Arthroscopie

Annales

Examen écrit du DIU

2014-2015

  1. Un homme de 55 ans, droitier, en bon état général, a chuté sur son lieu de travail il y a 3 mois (maçon). Il a ressenti un craquement dans son épaule droite, puis l'apparition d'une douleur et d'une impotence fonctionnelle dans les jours qui ont suivi. Il a été traité par antalgiques, séances de rééducation et une infiltration. Actuellement la douleur persiste (antérieure et latérale) ainsi que l'impotence fonctionnelle. Les mobilités actives de l'épaule sont très limitées : 80° d'antéflexion, 40° de rotation externe coude au corps, L5 en rotation nterne. En passif, l'antéflexion est de 170°. Il existe une subluxation antéro-supérieure de l'épaule lors des tentatives d'élévation et d'abduction du bras. Le score subjectif de l'épaule (SSV - Subjective Shoulder Value) est de 40%. Le score de Constant pondéré en fonction de l'âge et du sexe est à 36%. Il a eu une radiographie montrant un remaniement du trochiter. Sur l'arthroscanner vous détectez une franche rupture du supra-épineux, de l'infra-épineux et du tiers supérieur du sub-scapulaire. Le long biceps est subluxé en médial. Il existe une infiltration graisseuse stade I du supra-épineux et stade II de l'infra épineux. Les tendons supra et infra-épineux sont rétractés au sommet de la tête humérale.
    1. Que signifie une infiltration graisseuse stade II ? De quelle classification s'agit-il ?
    2. Comment appelez-vous ce type d'impotence de l'épaule ?
    3. Quel est le diagnostic lésionnel ?
    4. Citez au moins 5 paramètres (clinique ou parclinique) pouvant contre indiquer une réparation de la coiffe des rotateurs
    5. Vous posez une indication chirurgicale. Quels différents gestes proposez-vous ?
  2. Le score ISIS :
    1. Définition
    2. Enumérez les différents critères de ce score
    3. Quelle est l'implication de ce scre dans la rise en charge thérapeutique d'une instabilité antérieure récidivante de l'épaule
  3. Complications spécifiques de l'arthroscopie de l'épaule, du coude, de la hanche et de la cheville
  4. Le conflit antérieur de la cheville : diagnostic et traitement
  5. Stratégie thérapeutique devant une lésion méniscale externe isolée
  6. Techniques de reconstructin du LCA (types de greffes acceptées)


2013-2014

  1. Indications et contre-indications respectives des techniques de mosaicplastie et de microfracture en pathologie chondrale du genou
  2. Evaluation diagnostique et classification des lésions du LCP
  3. Arbre décisionnel, indications et résultats du traitement de l'instabilité antérieure de l'épaule
  4. Pathologie de la coiffe des rotateurs : classification lésionnelle et indications thérapeutiques
  5. Voies d'abord arthroscopiques de la cheville
  6. Arthrolyse du coude par arthroscopie : indications, technique, limites

 


2012-2013

Question 1

Un homme de 35 ans, sportif pratiquant le Tennis et le KiteSurf présente depuis 6 mois des douleurs de l’épaule droite sans signes d’instabilité subjective. Le diagnostic de lésions du labrum glénoidal de type SLAP 2 est évoqué.

1/ Quels sont les principaux mécanismes traumatiques de survenue de cette lésion ?

2/ Décrivez les principales variations anatomiques du labrum. 

3/ Quels signes de l’examen clinique peuvent aider au diagnostic positif ?

4/ Quelles sont les deux possibilités du traitement arthroscopique. Argumentez votre choix.

Question 2

Une femme de 50 ans, droitière, se présente à votre consultation pour une impotence fonctionnelle de l’épaule droite apparue il y a trois mois suite à des travaux de jardinage. La patiente a perdu son emploi d’assistante de caisse il y a 6 mois. L’interrogatoire révèle l’absence de traumatisme direct sur cette épaule qui n’a jamais été opérée. Les antécédents sont marqués par un diabète insulino-requérant et une dysthyroïdie traitée. Elle est traitée par Séroplex (10mg par jour) depuis 4 mois pour un syndrome anxio-dépressif. La patiente rapporte des douleurs épisodiques de cette épaule les cinq dernières années, mises sur le compte d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs et traitées par anti-inflammatoires non stéroidiens. L’examen clinique révèle des douleurs modérées situées à la face antérieure de l’épaule et une impotence fonctionnelle se traduisant par une limitation des amplitudes actives et passives en élévation antérieure et en rotation latérale. Vous portez le diagnostic de raideur primitive de l’épaule par capsulite rétractile.

1/ Quelles informations contenues dans l’énoncé sont en faveur de ce diagnostic ?

2/ Quels examens complémentaires peuvent aider au diagnostic positif. Détaillez les informations que vous en attendez.

3/ Quelles propositions thérapeutiques peuvent être discutées au délai de 3 mois ?

4/ Dans la mesure où les traitements précédents ont échoué, quel(s) traitement(s) arthroscopique(s) peut-on proposer. Décrivez-en les modalités précises.

Question 3

Reconstruction itérative du LCA : choix techniques thérapeutiques.

Question 4

Pourquoi, quand et comment suturer les ménisques.

Question 5

Conflit antéro latéral de cheville.

Question 6

Les vois d’abord arthroscopiques du poignet : décrire les différentes portes d’entrée, leurs avantages et inconvénients


2011-2012

Question 1 : Les séquelles douloureuses après méniscectomie sous arthroscopie : stratégie diagnostique et thérapeutique

Question 2 : Présenter les différents moyens de fixation des greffes du LCA avec leurs avantages et inconvénients

Question 3 : Définition et diagnostics, positif et différentiel, du conflit glénoïdien postéro-supérieur

 

Question 4 : Définition et diagnostics, positif et différentiel, de la rupture myo-tendineuse du muscle infra-épineux

 

Question 5 : Complications de l’arthroscopie du coude : étiologies, diagnostic, prévention

Question 6 : Arthrodèses arthroscopiques de la cheville : techniques, indications et résultats

 


2010-2011

  • Question 1 : Le conflit antérieur de la hanche : signes clinique, diagnostic et traitement
  • Question 2 : Arthroscopie postérieure de la cheville : installation, voies d'abord, technique, éléments anatomiques visualisés, indication (sans les détailler)
  • Question 3 : Le Score ISIS : définition et intérêt dans la prise en charge thérapeutique d'une instabilité antérieure de l'épaule
  • Question 4 : Un homme de 65 ans, droitier, en bon état général, est douloureux au niveau de l'épaule droite depuis 5 à 6 ans. Il vous raconte qu'il y a 6 mois, sur un mouvement brusque, il a ressenti un craquement dans son épaule. Il a été douloureux et est devenu impotent dans les jours qui ont suivi. Il a eu antalgique, rééducation et infiltration. Actuellement la douleur est minime mais l'épaule reste impotente. Les mobilités de l'épaule sont les suivantes :
    • Antéflexion
    • Abduction
      • RE1
      • RI1
      • RE2
      • RI2
    • Passif
      • 160
      • 160
      • 70
      • L5
      • 90
      • 50
    • Actif
      • 60
      • 60
      • 60
    • Fesse
      • 90
      • 50
  • Il a eu une radiographie et un scanner. Le compte-rendu du radiologue signale : « rupture large de la coiffe des rotateurs. Infiltration graisseuse stade III du sub-scapulaire et du supra épineux, stade II de l'infra épineux. Long biceps luxé ».
    • a) cliniquement, comment pouvez-vous tester le sub-scapulaire sachant qu'il ne peut mettre facilement la main dans le dos.
    • b) Que veut dire infiltration graisseuse stade II et stade III?
    • c) Comment appelle-t-on ce genre d'épaule impotente?
    • d) Quel traitement proposez-vous?
  • Question 5 :Facteurs favorisant l'évolution arthrosique après rupture du LCA ? (opérée ou non)
  • Question 6 : Conduite à tenir devant une anse de seau du ménisque interne. Particularités chez l'enfant.

2009-2010

  • Question 1 : Traitement arthroscopique du conflit antérieur de la cheville
  • Question 2 : Anatomie et rôle du labrum de la hanche : causes et description des ruptures du labrum de la hanche
  • Question 3 : Les voies d'abord arthroscopiques de l'épaule : description, indications, structures à  risque.
  • Question 4 : Démembrement des instabilités postérieures de l'épaule ; place du traitement arthroscopique
  • Question 5 : Quelles sont les grandes étapes  chirurgicales d'une reconstruction du ligament croisé antérieur mono-faisceau ainsi que les choix disponibles sans les justifier ? 
  • Question 6 : Les corps étrangers intra-articulaires du genou
    • Quelles sont les étiologies principales ?
    • Quelles sont les localisations de l'ostéochondrite disséquante par ordre de fréquence ?
    • Quelles sont les options thérapeutiques dans cette étiologie ?
    • Quelles sont les grandes étapes du déroulement d'une arthroscopie pour corps étranger articulaire ?

2008-2009

  • Question 1 : Complications de l'arthroscopie de hanche
  • Question 2 : Enumérer les causes d'échec de reconstruction du LCA
  • Question 3 : Raideur du genou : classification. Indiquez celle(s) accessible(s) au traitement arthroscopie
  • Question 4 : Vous posez l'indication d'arthroscopie de cheville pour exérèse d'une ostéochondrite antéro latérale du dôme talien. Décrivez votre procédure chirurgicale (installation, voies d'abord, stratégie opératoire)
  • Question 5 : Description des voies d'abord arthroscopiques classiques de l'épaule (situation, technique de réalisation et risques potentiels) pour :
    - réparation de la coiffe des rotateurs et ténotomie/ténodèse du biceps
    - une intervention de Bankart antérieure
  • Question 6 : Décrivez le bilan clinique et paraclinique d'une rupture des tendons sus et/ou sous-épineux. Quels principaux facteurs pronostics de cicatrisation d'une réparation de ce tendon devez-vous rechercher ?

 

 

2007 - 2008

  • Question 1 :  Principes thérapeutiques pour une réparation méniscale optimale sous contrôle arthroscopique
  • Question 2 : Techniques et indications des réparations chondrales
  • Question 3 : Les lésions du bourrelet de la hanche (labrum) et leur traitement sous arthroscopie
  • Question 4 : Voies d'abord pour l'arthroscopie de cheville : description, rapport avec les éléments vasculonerveux, complications
  • Question 5 : Prise en charge de la douleur dans l'arthroscopie d'épaule : modes d'anesthésie, avantages et inconvénients
  • Question 6 : Résultats et indications de l'arthroscopie dans l'instabilité antérieure de l'épaule

 


2006 - 2007

  • Question 1 : Classification et traitement des tendinopathies calcifiantes de la coiffe des rotateurs.
  • Question 2 : Description et traitement arthroscopique des lésions du complexe labro-bicipital de type SLAP.
  • Question 3 : Stratégie diagnostique et thérapeutique devant des séquelles douloureuses d'une méniscectomie médiale arthroscopique.
  • Question 4 : Diagnostic et traitement d'une rupture isolée récente du LCA.
  • Question 5 : Complications de l'arthroscopie de la cheville et prévention.
  • Question 6 : Les voies d'abord arthroscopiques dorsales du poignet : rappel anatomique et caractéristiques principales.

 


2004 - 2005

  • Question 1 :  Les conflits d'interposition tissulaires non osseux de cheville : anatomopathologie, éléments diagnostiques, traitement arthroscopique, facteurs pronostiques.
  • Question 2 : Chondromatose de hanche : diagnostic, traitement, éléments pronostiques.
  • Question 3 : Composition et structure du cartilage articulaire. Conséquences sur ses propriétés biomécaniques.
  • Question 4 : Indications des reconstructions du ligament croisé antérieur.
  • Question 5 : Démembrement, classification des ruptures de la coiffe des rotateurs : place du traitement arthroscopique.
  • Question 6 : Le conflit glénoïdien postéro-supérieur : diagnostic, indication et résultats.


2003 - 2004

  • Question 1 : Énumérer les complications nerveuses des arthroscopies du membre inférieur en décrivant les moyens de les prévenir.
  • Question 2 : Indications de l'arthroscopie du coude.
  • Question 3 : Indications et moyens thérapeutiques dans les ostéochondrites du genou.
  • Question 4 : Conséquences radio-cliniques de la méniscectomie interne sur l'évolution
    d'une laxité antérieure du genou.
  • Question 5 : Énumérer et commenter les notions de « bonne pratique » en arthroscopie.
  • Question 6 : Tendinopathies et ruptures partielles de la coiffe des rotateurs : démembrement et place de l'arthroscopie.


2002 - 2003

  • Question 1 : Evolution arthrosique après méniscectomie.
  • Question 2 : Description et utilisation des voies d'abord arthroscopiques du genou autres que les deux voies d'abord antéro et inféro externes et antéro inféro internes.
  • Question 3 : Instabilité du chef long du biceps ; diagnostic et traitement.
  • Question 4 : Les complications de l'arthroscopie de l'épaule.
  • Question 5 : Technique et indications actuelles de l'arthroscopie de hanche.
  • Question 6 : Incidences médico-légales de la chirurgie arthroscopique concernant les trois points suivants : information du patient, complications per- et postopératoires, procédures de stérilisation.


2001 - 2002

  • Question 1 :  Devant une ostéochondrite du condyle interne du genou d'un jeune sportif de 18 ans, libérée dans l'articulation et responsable de douleurs de l'interligne fémoro-tibial interne sans blocage, quelles solutions thérapeutiques peut-on lui proposer pour protéger son genou d'une évolution arthrosique très probable après 50 ans ?
  • Question 2 : Plastie intra-articulaire itérative du LCA sous arthroscopie : stratégie opératoire.
  • Question 3 : Arthroscopie de la cheville : voie d'abord antérieure, description, réalisation, structure à risque
  • Question 4 : Traitement endoscopique du syndrome du canal carpien :
    - contre-indication formelle, contre -indication relative
    - structure à risque et en danger dans la technique endoscopique du canal carpien par voie endo-canalaire
    - trucs et astuces et les principes pour éviter les lésions d'organe noble.
  • Question 5 : Enumérez les complications de l'arthroscopie d'épaule - Prévention
  • Question 6 : Tendinopathies calcifiantes : classification, traitements, indications.


2000 - 2001 

  • Question 1 : Diagnostic et stratégie thérapeutique devant une tuméfaction de l'interligne externe du genou
  • Question 2 : Diagnostic et stratégie thérapeutique devant une limitation persistante de l'extension du genou trois mois après une ligamentoplastie arthroscopique type Kenneth-Jones sur genou non arthrosique
  • Question 3 : Conflit glénoïdien postérieur : définition. Place de l'arthroscopie diagnostique et thérapeutique
  • Question 4 : Les complications de l'arthroscopie d'épaule
  • Question 5 : Décrire les rapports anatomiques permettant de dessiner les voies d'abord principales de l'arthroscopie du poignet
  • Question 6 : Arthrodèse tibio astragalienne sous arthroscopie : installation, technique, ostéosynthèse (discuter le mode d'ostéosynthèse que vous choisissez), suites opératoires

ADHESION A LA SFA

Vous souhaitez consulter l’intégralité du site ?
Adhérez à la SFA !

Quitter le site vers...